Partout, pour tous ASSU 2000, 1er courtier en assurance auprès des particuliers

Rappel IMMEDIAT

Erreur de carburant : les risques

erreur-carburant

Vous venez de troquer votre voiture essence par un diesel ou l’inverse. Mais lors du premier plein, par habitude ou par inadvertance, vous avez utilisé le mauvais carburant. C’est une erreur qui arrive plus souvent qu’on ne le croit. Quels sont les risques ? Que pouvez-vous faire ? ASSU 2000 vous éclaire.

Différentes conséquences selon l’erreur

Se tromper de carburant est une erreur qui intervient notamment lors d’un changement récent de véhicule ou lorsque vous louez une voiture. C’est-à-dire quand vous chamboulez vos habitudes. Les conséquences d’une telle action ne sont pas les mêmes selon le type de voiture et de carburant.

Vous mettez de l’essence dans une voiture diesel

Il s’agit ici de la faute la plus grave et la plus fréquente. Le taux maximal d’essence admis est de 15 % en hiver, 10 % le reste de l’année et 3 % pour les nouveaux diesels à rampe commune (HDi, DCi, etc.). "Sur un moteur diesel, peut-on lire sur le site blog.atome.auto, l’essence sans plomb agit comme un décapant et endommage le système de protection de l’injection". Au-delà de ces seuils, le moteur va commencer à hoqueter et émettre des violents cliquetis. Il est donc impératif de le vidanger.

Vous mettez du gazole dans une voiture essence non catalysée

Si vous avez versé moins de 10 % de gazole dans votre véhicule, cette dernière va fumer et hoqueter mais continuera à rouler tout de même. En revanche, au-delà de ce taux, il faudra vidanger. À noter qu’une erreur de carburant dans une voiture essence catalysée n’est techniquement pas possible puisque l’orifice de remplissage est d’un diamètre inférieur. Le pistolet de gazole ne peut donc pas y pénétrer.

erreur-carburan-2

Les autres erreurs de carburant

Si vous avez utilisé du sans plomb 95 dans une vieille voiture essence, rattrapez le coup en ajoutant le plus rapidement possible du sans plomb 98. Si vous avez mis du super dans une voiture essence, l’erreur n’est pas très grave et vous pouvez continuer à rouler sans risque mais ne reproduisez pas cette étourderie.

Les précautions à prendre

Si vous vous êtes rendu compte de votre faute, ne démarrez pas votre voiture même si la quantité de carburant introduite ne dépasse pas le seuil critique. Libérez la pompe en poussant votre véhicule et contactez le dépanneur afin de procéder à la vidange.

Mais si vous ne vous apercevez de votre erreur qu’après être reparti de la station-essence, notamment à cause du bruit du moteur, arrêtez-vous dès que possible et ne démarrez plus votre voiture.

De nombreuses stations-service sont équipées pour effectuer une vidange. Cela vous coûtera le prix d’un plein et une ou deux heures de main d’œuvre. Cependant, la manipulation pouvant s’avérer risquée, mieux vaut faire appel à un dépanneur, le mélange essence/gasoil étant hautement inflammable.

depannage

Faites appel à votre assistance !

Chez ASSU 2000, l’erreur de carburant est prise en charge lorsque vous avez souscrit à l’option Assistance 0KM + Véhicule de remplacement. Le remorquage est indemnisé dans la limite de 153 euros jusqu’au garage le plus proche du lieu de l’incident. Mais attention, les frais de carburant et de réparation ne sont pas couverts. Veillez à bien relire les dispositions générales de votre contrat d’assurance auto et n’hésitez pas à contacter votre conseiller.

Sources : auto-moto.com, ooreka.fr, blog.atome.auto

© ASSU 2000 - Juin 2018

 

Inscrivez-vous à notre newsletter: