Partout, pour tous ASSU 2000, 1er courtier en assurance auprès des particuliers
Rappel IMMEDIAT

Le Superéthanol carbure en France !

Superthanol carbure France

Depuis un arrêté permettant l’homologation de boîtiers que l’on installe sur les moteurs à essence, le Superéthanol, ou E85, est adopté par de plus en plus d’automobilistes. Beaucoup moins cher et moins polluant, ce biocarburant a tout pour plaire aux Français. ASSU 2000 vous explique pourquoi.

Le Superéthanol, un carburant économique…

Environ 70 centimes, c’est le prix moyen d’un litre de Superéthanol ! Deux fois moins cher que le SP95 et son litre à 1,49 euros. Un prix exceptionnellement bas qui s’explique par sa faible taxation. En effet, quand l’essence sans plomb supporte une taxe intérieure de 69 centimes, le Superéthanol, lui, est taxé seulement à hauteur de 12 centimes. Avec une cinquantaine d’euros, il est donc possible de faire un plein de 70 litres ! Pour autant, rouler au Superéthanol, ce n’est pas rouler deux fois moins cher ; puisque le Superéthanol se consomme plus vite que le sans plomb, on passe plus régulièrement à la pompe. Selon une étude de 60 millions de consommateurs, les automobilistes peuvent tout de même espérer une économie de 438 euros pour 10 000 km et 656 euros pour 15 000 km. Avec le coût du boîtier (environ 700 euros), passer au Superéthanol serait rentable en moins de deux ans.

... et écologique !

Mais le Superéthanol n’est pas que bon marché, il est aussi écologique. S’il est moins taxé, ce n’est pas pour rien mais bien parce qu’il pollue moins. Sur l’ensemble de son cycle de vie, production et consommation dans les moteurs, l’E85 émet 50 % de CO² en moins et 90 % de particules fines de moins que le sans plomb. Qui plus est, "100 % de la production de bioéthanol se fait en France mais elle ne mobilise que 0,6 % de la surface agricole utile" a expliqué le responsable du Syndicat national des producteurs d’alcool agricole (SNPAA). De quoi produire 12 millions d’hectolitres, plus que la consommation actuelle.

De plus en plus de Français choisissent le Superéthanol

Introduit sur le marché français en 2007, ce n’est que depuis la parution d’un arrêté fin 2017 que tous les automobilistes peuvent opérer des conversions officielles avec des boîtiers homologués, installés par des centres agréés. Grâce à cette reconnaissance, la consommation de Superéthanol a doublé en une seule année, passant de 16 815 m3 à 30 771 m3. Le constructeur de boîtiers de conversion FlexFuel Energy est passé de 700 unités vendues en 2017 à 5000 en 2018. Le point noir : seules 1 106 stations essence dans toute la France propose du Superéthanol, soit 10 % de l’ensemble des stations. Un chiffre en constante augmentation mais qui reste encore bas.

Comment opérer sa conversion au Superéthanol ?

Si vous êtes intéressé par rouler au Superéthanol, plusieurs points sont à prendre en considération. Tout d’abord, les boîtiers de conversion peuvent seulement être installés sur des voitures avec une motorisation essence répondant à la norme Euro3 et au-delà. La voiture en question ne doit pas être équipée d’un filtre à particules et avoir une puissance fiscale inférieure à 14 CV. Vous pouvez trouver la liste des fabricants et des modèles homologués sur bioethanolcarburant.com. Mais aussi, qui dit conversion officielle dit nouvelle carte grise. Vous devrez donc mettre à jour votre assurance auto pour que celle-ci soit adaptée aux nouvelles caractéristiques techniques de votre véhicule.

Sources : leparisien.fr, 60-millionsmag.fr

© ASSU 2000 – Octobre 2019

Inscrivez-vous à notre newsletter: