Partout, pour tous ASSU 2000, 1er courtier en assurance auprès des particuliers
Rappel IMMEDIAT

Sport santé : les enfants pourront s'inscrire sans certificat médical

Sport certificat non obligatoire

Dans le cadre du projet de budget de la Sécurité Sociale 2020, le gouvernement a décidé de simplifier l’accès au sport pour les enfants en mettant fin à l’obligation d’obtenir un certificat médical de la part du médecin. ASSU 2000 vous explique.

Une mesure qui souhaite faciliter l’accès au sport

Dès janvier 2020, plus besoin de certificat médical pour inscrire les enfants à une activité sportive extra-scolaire ! Les licences sportives concernent 6 millions d’enfants dans les différents clubs et fédérations. Nombre d’entre elles sont délivrées ou renouvelées en septembre, ce qui a pour conséquence d’engorger les cabinets de médecins. Le passage obligatoire chez le docteur a aussi tendance à dissuader certains parents d’inscrire leurs enfants à une activité sportive.

Cette mesure, qui entrera en vigueur dès janvier 2020, va "non seulement simplifier la vie des familles et des associations mais aussi lever un frein à la pratique du sport dans le cadre d’un club, tout en garantissant la sécurité de nos enfants" a déclaré la ministre des Sports Roxana Maracineanu. En effet, il ne s’agit pas d’arrêter tout suivi des enfants pratiquant un sport.

Le certificat remplacé par une attestation des parents

Mis en place en 2019 par la ministre de la Santé Agnès Buzyn, le renforcement du parcours de santé et de prévention palliera le rendez-vous de délivrance du certificat. Ce parcours, incluant 20 consultations médicales obligatoires gratuites pour les enfants entre 0 et 18 ans, permet au médecin traitant de vérifier régulièrement l’aptitude à la pratique sportive.

Désormais, seul un questionnaire de santé devra être rempli, chaque année, au moment de l’inscription ou du renouvellement de la licence, permettant de savoir si une consultation chez le médecin est nécessaire. Si oui, il convient de prendre rendez-vous pour savoir si l’enfant est apte physiquement. Si non, ce questionnaire fera office d’attestation de bonne santé et permettra à l’enfant d’exercer son activité sportive. Après la majorité, il est toujours obligatoire de présenter un certificat de non contre-indication ainsi que pour certaines disciplines particulières (plongée, alpinisme…).

Non obligatoire également, une assurance reste fortement conseillée pour couvrir l’enfant durant son activité sportive. Chez ASSU 2000, nous proposons une assurance scolaire qui permet de protéger les enfants durant toutes leurs activités, même extra-scolaires.

Source : sport.gouv.fr

© ASSU 2000 – Octobre 2019

Inscrivez-vous à notre newsletter: