Partout, pour tous ASSU 2000, 1er courtier en assurance auprès des particuliers
Rappel immédiat

Comment bien dépolluer l’air intérieur de son logement ?

depolluer-air-interieur-archiviz

La pollution extérieure, vous connaissez, vous y êtes confronté tous les jours, surtout dans les grandes agglomérations. Mais saviez-vous que votre logement pouvait lui aussi être pollué ? ASSU 2000 vous explique ce phénomène et vous livre ses conseils pour assainir votre intérieur.

Le constat

Nous passons 85 % de notre temps dans des endroits clos (logements, bureaux, etc.) et sans que l’on s’en rende vraiment compte, il existe plusieurs sources pouvant amener la présence de polluants dans l’air intérieur. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a ainsi listé les différents polluants que l’on peut retrouver dans les logements :

  • polluants chimiques : composés organiques volatiles (COV), oxyde d’azote (NOx), monoxyde de carbone (CO), hydrocarbures aromatiques polycyclique (HAP), phtalates, etc. ;
  • bio contaminants : moisissures, allergènes domestiques provenant des acariens, d’animaux domestiques, de pollens, etc. ;
  • polluants physiques : particules et fibres (amiante, fibres minérales artificielles, etc .).

Toute cette pollution intérieure peut avoir des conséquences néfastes pour la santé. Selon un rapport publié le 17 avril 2018 par l’Institut américain Health, Effects Institues, la pollution intérieure a été à l’origine de 2,6 millions de décès dans le monde en 2016, devenant ainsi la huitième cause de mortalité mondiale.

D’où l’important de bien assainir son intérieur.

Aérez votre logement

C’est la plus simple des solutions : aérez toutes les pièces de votre logement tous les jours au moins 15-20 minutes, et ce, quelle que soit la saison ! De préférence, faites-le le matin ou bien tard le soir, afin d’éviter les éventuels pics de pollution. N’oubliez pas également d’ouvrir vos fenêtres après avoir fait du ménage, des travaux, ou encore la cuisine.

Pensez aussi à vérifier l’état de vos VMC (ventilation mécanique contrôlée), qui permettent de renouveler l’air en permanence. Elles ne doivent donc pas être bouchées ou arrêtées. Pour améliorer la qualité de l’air, vous avez aussi la possibilité d’opter pour un purificateur d’air.

aerer-maison-Photographee.eu

© Photographee.eu - stock.adobe.com

Luttez contre la poussière et les acariens

Les acariens, ce sont ces petites bestioles minuscules, voire pour certaines microscopiques, qui aiment se nicher dans les endroits humides et chauds. Tout comme la poussière, ils peuvent causer des allergies. Pour s’en débarrasser, passez l’aspirateur au moins deux fois par semaine (sol, tapis, rideaux, canapé, matelas, etc.). On n’oublie pas de secouer les draps, oreillers et couettes par la fenêtre tous les jours.

Privilégiez les produits et matériaux non polluants

Nettoyez votre habitation avec des produits détergents doux (bicarbonate de soude, vinaigre blanc citron, savon noir ou savon de Marseille). Il faut en effet éviter d’utiliser trop souvent de l’eau de javel ou des bombes désodorisantes. Ces produits diffusent des composés organiques volatiles ou semi-volatils dans l’air. Comme l’explique Rachid Ait-Namane, conseiller en environnement intérieur, au magazine Marie-Claire, "ces particules fines représentent un danger direct pour notre santé à force de les inhaler (cancers, allergies, maladies cardio-vasculaires, maux de tête, atteinte du système nerveux et de différents organes…)". Prudence donc.

De même, pour vos meubles, choisissez de préférence ceux en bois naturels et évitez autant que faire se peut ceux en contreplaqué ou aggloméré. Les peintures contiennent également des solvants pouvant causer des maladies de peau, des reins, des cancers, etc. Lisez bien les étiquettes avant tout achat.

produits-naturels-alena

© Alena - stock.adobe.com

Fumez à l’extérieur !

Non seulement l’odeur du tabac froid est insupportable mais en plus les substances toxiques présentes dans une cigarette s’incrustent dans tous les textiles de la maison… et il est parfois difficile de les enlever. Donc, si vous êtes fumeur, allez dehors ! Mais si vous souhaitez arrêter la cigarette, sachez que la complémentaire santé d’ASSU 2000 peut, selon les modalités de votre contrat, rembourser les substituts nicotiniques dans le cadre de son Enveloppe Prévention.

Pour plus de renseignements sur notre offre, n’hésitez pas à contacter nos conseillers au 01 48 10 15 00, de 8h30 à 20h30, 7j/7.

Sources : marie-claire.fr, anses.fr

Photo d’illustration : © Archiviz - stock.adobe.com

© ASSU 2000 – Mai 2020

Inscrivez-vous à notre newsletter: