Partout, pour tous 1er courtier en assurance auprès des particuliers
Rappel immédiat

Covid-19 : comment fonctionnent les autotests ?

06-05-2021 A2 - Covid19 - Comment fonctionnent les autotests

Les autotests représentent une mesure supplémentaire pour freiner l’épidémie de Covid-19. Ils permettent de se tester rapidement soi-même, sans avoir besoin d’un professionnel de santé. Mais comment fonctionnent-ils ? Les détails avec ASSU 2000.

Qu’est-ce qu’un autotest ?

Un autotest est une forme de test antigénique qui permet de détecter la présence du virus responsable de la Covid-19 chez un individu. Ce test est à effectuer soi-même, de sa réalisation à la lecture du résultat.

La réalisation du test est simple : insérez un petit écouvillon à la surface du nez, à 3 ou 4 cm de profondeur seulement. Nul besoin d’aller aussi profondément qu’un test nasopharyngé comme le test PCR. Une fois dans le nez, effectuez quelques rotations puis placez l’écouvillon dans un tube prévu à cet effet. Enfin, appliquez deux petites gouttes de la solution sur l’emplacement dédié de la barrette.

Le résultat du test apparaît au bout de 15 à 20 minutes selon les modèles. Dans tous les cas, suivez bien la notice d’utilisation du fabricant, tout y est indiqué. Pour avoir un exemple, vous pouvez regarder la vidéo proposée par le ministère des Solidarités et de la Santé :

Qui peut faire un autotest ?

D’abord exclusivement autorisés pour les personnes de plus de 15 ans, les autotests sont désormais considérés comme un outil de dépistage ouvert à tous les âges selon l’avis de la Haute Autorité de Santé du 26 avril 2021.

Les autotests sont uniquement réservés aux personnes qui n’ont pas de symptôme et qui ne sont pas cas contacts. À la place, ces personnes doivent recourir à un test PCR ou un test antigénique classique, réalisé par un professionnel de santé.

Il est recommandé de réaliser un autotest régulièrement afin d’augmenter sa fiabilité. Cela permet de multiplier les chances de détecter le virus dès le début de la maladie car c’est à ce moment qu’il est le plus présent dans le corps. Ce type de test est souvent utilisé de manière collective, dans les écoles ou lors de regroupements privés.

Toutefois, il est important de noter qu’un autotest ne remplace en aucun cas un test nasopharyngé (PCR ou antigénique), réalisé par un professionnel de santé. Il est donc nécessaire de respecter les gestes barrières, même lorsque le résultat de l’autotest s’est révélé être négatif.

Où trouver un autotest ?

Depuis le 12 avril dernier, les autotests sont disponibles uniquement en pharmacie. Étant considérés comme un dispositif médical, la loi ne permet pas sa vente en grande surface ou en parapharmacie. Les pharmaciens sont tenus de renseigner les personnes souhaitant acheter un autotest sur la marche à suivre : réalisation du test, lecture du résultat, réaction à tenir en cas de résultat positif ou négatif.

Combien coûte un autotest ?

Le prix limite d’un autotest disponible pour le grand public est de 6 € l’unité. Néanmoins, il est prévu qu’il passe à 5,20 € à partir du 15 mai. Par ailleurs, la vente d’autotest peut être remboursée par l’Assurance Maladie, sur présentation d’un justificatif professionnel, dans certains cas précis :

  • pour les aides aux personnes âgées et personnes handicapées ;
  • pour les services d’aides à domicile ;
  • pour les accueillants familiaux de personnes âgées ou handicapées.

L’autotest est-il fiable ?

Comme tout test prévu pour détecter le virus de la Covid-19, les autotests ne sont pas fiables à 100 %. La Haute Autorité de Santé impose cependant qu’ils aient une sensibilité de 80 % minimum (probabilité que le test soit positif pour une personne porteuse du virus) et une spécificité de plus de 99 % (probabilité que le résultat soit négatif pour une personne non porteuse de la maladie).

Le risque de « faux positif » est donc très faible, mais la possibilité d’obtenir un « faux négatif » est bien réelle. Le test peut également avoir été faussé par une mauvaise réalisation, d’autant plus qu’il n’est pas réalisé par un professionnel. Il est donc primordial de ne pas se fier uniquement au résultat de l’autotest : ne baissez pas votre vigilance et appliquez les gestes barrières.

Comment lire le résultat de l’autotest ?

Le résultat de l’autotest apparaît sur la barrette sous forme de petite bande :

  • le résultat est négatif si une seule bande colorée apparaît dans la zone (C) ;
  • le résultat est positif si deux bandes colorées apparaissent au niveau des zones (C) et (T) ;
  • le résultat est considéré comme invalide si la ligne de contrôle (C) n’apparaît pas, il faut alors refaire un test.

06-05-2021 A2 - Résultat autotests - Comment fonctionnent les autotests

Sources : https://dai.ly/x80n986

Que faire en cas de résultat négatif ou positif ?

Si le résultat de votre autotest est négatif, vous devez rester vigilant et appliquer les gestes barrières. La fiabilité du test ne permet pas d’assurer que vous n’êtes réellement pas porteur du virus.

Si le résultat de votre autotest est positif, le ministère de la Santé précise qu’il est indispensable d’effectuer un test PCR pour confirmer le résultat. Vous pourrez alors être pris en charge par l’Assurance Maladie, qui pourra appliquer le traçage des cas contacts. Contactez votre médecin traitant, il vous conseillera sur la marche à suivre. Dans tous les cas, respectez rigoureusement les gestes barrières et restez isolé.

Découvrez la complémentaire santé ASSU 2000 !

Vous recherchez une complémentaire santé adaptée à vos besoins et votre budget ? Chez ASSU 2000, nous vous proposons 3 formules d’assurance santé. Bénéficiez de soins adaptés grâce au 100 % santé qui vous permettent d’avoir 0 € de reste à charge pour certains soins en optique, dentaire et audiologie. Pour plus d’informations, contactez-nous par téléphone au 01 48 10 15 00. Nos conseillers sont disponibles 7j/7, de 8h30 à 20h30.

Sources : solidarites-sante.gouv.fr, normandie.ars.sante.fr, doctissimo.fr

Photo d'illustration : © Patrick Daxenbichler - www.pd-design.at - stock.adobe.com

© ASSU 2000 – Mai 2021

 

Inscrivez-vous à notre newsletter: