Partout, pour tous ASSU 2000, 1er courtier en assurance auprès des particuliers

Rappel IMMEDIAT

Étudiants, comment trouver un logement pour la rentrée ?

trouver-logement-etudiant

Le logement constitue le premier poste de dépenses chez un étudiant. Mais avec des moyens financiers limités et des loyers toujours plus élevés, se loger relève le plus souvent du parcours du combattant. ASSU 2000 dresse le panel des différentes pistes qui s’offrent aux étudiants.

La chambre en Cité U

Si l’on met de côté la superficie assez réduite du logement (de 9 à 12 m2), la chambre en cité universitaire offre le double avantage d’être peu chère (environ 200 euros, avec la possibilité de bénéficier en outre de l’aide au logement de la CAF) et d’être souvent située près du campus. Pour pouvoir y résider, vous devez vous renseigner auprès du Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (Crous).

Seul souci mais de taille (outre le fait qu’il faut aimer la promiscuité) : l’offre est peu abondante par rapport à la demande. Mieux vaut donc s’y prendre à l’avance…

Les résidences étudiantes privées

À côté des chambres dans les cités universitaires, l’étudiant encore sans domicile fixe peut également se loger dans des résidences étudiantes privées. Ces dernières, gérées par des organismes comme Icades, Les Estudines, etc., proposent des logements allant du simple studio (18 m2) au T2. Elles offrent pour la plupart tout un panel de services : cafétéria, laverie, salle de sport, espace TV, parking, etc. Forcément, tous ces avantages se ressentent dans le prix du loyer, beaucoup plus élevé que ce qui est proposé par le Crous pour la même surface. Malgré tout, là aussi les places sont chères, les disponibilités étant réduites après septembre.

La colocation

Autre mode de location très prisé des étudiants : la colocation. L’avantage est de pouvoir résider dans une surface beaucoup plus grande pour un loyer réduit, puisque partagé avec un ou plusieurs colocataires. L’inconvénient est que si vous passez par une annonce, vous ne savez pas sur qui vous risquez de tomber.

Habiter chez l’habitant

Autre solution, louer une chambre chez une personne âgée. La colocation intergénérationnelle, dispositif mis en place en 2005, permet à l’étudiant de se loger à moindre frais et de rompre également l’isolement de la personne âgée. Un système gagnant-gagnant, en quelque sorte. Il existe des associations un peu partout en France (reseau-cosi.org, ensemble2generations.fr, etc.), n’hésitez pas à vous renseigner.

colocation-intergenerationnelle

Pensez à l’assurance habitation

Quel que soit votre mode de location, n’oubliez pas de souscrire une assurance habitation. Elle est en effet obligatoire pour le locataire d’un logement non meublé afin de le garantir contre les risques locatifs (l’étudiant devra répondre de l’ensemble des dégradations provoquées par un incendie, un dégât des eaux, etc.). Mais si l’étudiant souhaite une couverture plus large, il peut opter pour une assurance multirisque habitation (MRH). Il sera ainsi couvert pour les dommages qu’il pourrait subir (détérioration de ses meubles, cambriolage, etc.) mais également pour ceux qu’il pourrait causer à son bailleur ou à des tiers.

Dans le cadre d’un appartement meublé, il arrive souvent que le propriétaire souscrive lui-même une assurance pour garantir ses biens pour le compte du locataire. Mais si tel n’est pas le cas, ou si l’étudiant transporte dans les lieux des biens personnels d’une certaine valeur (ordinateur, télévision, lecteur DVD, etc.), il est plutôt conseillé de souscrire une assurance MRH personnelle.

Start’HOME, l’assurance habitation d’Assu 2000

Start’HOME protège contre les risques les plus courants (incendies, dégâts des eaux, etc.) mais offre également le versement d’un capital études pour recommencer une année suite à une incapacité à passer les examens ou encore le rééquipement à neuf de votre ordinateur en cas de dommages.


Sources : letudiant.fr, lexpress.fr, marketing-etudiant.fr, adele.org


© ASSU 2000 – Août 2018

Inscrivez-vous à notre newsletter: