Partout, pour tous ASSU 2000, 1er courtier en assurance auprès des particuliers

Rappel IMMEDIAT

Faire le point sur sa condition physique

condition-physique

Les bonnes résolutions, c'est bien joli, mais se remettre au sport (ou s'y mettre, tout court) après une longue période de canapé-chips n'est pas forcément chose facile. Avant de reprendre une activité, il est conseillé de faire le point sur sa condition physique. ASSU 2000 vous livre quelques astuces.

Calculer son indice de masse corporelle (IMC)

Deux tests rapides vous permettent de faire le point sur votre condition physique actuelle. En premier lieu, vous pouvez calculer votre indice de masse corporelle, pour savoir si vous êtes ou non en surpoids et ainsi, davantage exposés à des maladies cardio-vasculaires. Pour cela, vous devez diviser votre poids par votre taille au carré.
Exemple : si vous pesez 60 kg et mesurez 1,70 m, votre IMC sera égal à 60/1,70² = 20,46. Ensuite, il faut vous reporter au tableau ci-dessous :

image IMC

Si l’IMC ne prend pas en compte la masse musculaire et les caractéristiques morphologiques de chacun, il est important d'en prendre note avant de se lancer dans des activités qui pourraient s'avérer inadaptées à votre condition physique.

Le test de Ruffier

Voici un autre petit exercice pour faire le point sur sa forme : le test de Ruffier, qui permet d'évaluer votre aptitude à la pratique sportive. Le test se déroule en quatre étapes :

restez allongé pendant cinq minutes, au calme ;

prenez votre pouls (P0) ;

levez-vous et effectuez 30 flexions complètes de jambes en 45 secondes, en gardant les bras tendus devant vous. Puis, reprenez une nouvelle fois votre pouls (P1) ;

allongez-vous à nouveau et patientez une minute avant de mesurer une dernière fois votre fréquence cardiaque (P2) ;

fentes-ruffier

Pour déterminer votre indice de Ruffier, faites le calcul (P0 + P1 + P2 – 200 / 10) puis comparez votre résultat avec la classification suivante :

indice inférieur à 0 : très bonne adaptation à l'effort ;

entre 0 et 5 : bonne adaptation à l'effort ;

entre 5 et 10 : adaptation moyenne ;

entre 10 et 15 : adaptation insuffisante ;

au-delà de 15 : mauvaise adaptation à l'effort.

Une fois ces petits calculs effectués, vous en saurez certainement plus sur votre condition physique actuelle et sur la manière idéale de reprendre une activité sportive. L'important étant, évidemment, d'aller à son rythme.

Sources : entrainement-sportif.fr, sport-sante.fr, psychologies.com

© ASSU 2000 – Août 2018

Inscrivez-vous à notre newsletter: