Partout, pour tous ASSU 2000, 1er courtier en assurance auprès des particuliers

Rappel IMMEDIAT

J’ai testé pour vous l’aquagym

 Aquagym intro

Vendredi soir, maillot une pièce enfilé, bonnet vissé sur le crâne, je m’apprête à débuter mon premier cours d’aquagym. Il paraît que cette discipline, méconnue, stimule tout le corps sans demander d’efforts surhumains. De quoi séduire la sportive du dimanche que je suis…

 

Une pratique aquatique pour tous

Premier aperçu du groupe qui m’accompagnera durant les prochaines quarante minutes (durée de la plupart de cours d’aquagym), et première surprise : la moyenne d’âge est de trente ans environ. Il faut dire que l’horaire tardif se prête à cette tranche d’âge et, comme me le confie une participante, "les mères de famille, femmes enceintes et seniors préfèrent venir les après-midis, quand le cours se déroule uniquement dans le petit bassin. "

L’aquagym est donc accessible à tout âge, quelles que soient votre condition physique et vos capacités de nageuse. Les hommes aussi sont évidemment les bienvenus. Le secret est de bien choisir son cours en fonction de ses aptitudes et de ses attentes – quitte à se renseigner au préalable à la piscine. Ce soir, c’est de l’intensif !

Aquagym tout public

Échauffement

Tout commence dans le petit bassin, par un échauffement en bonne et due forme : course de plus en plus rapide dans l’eau – ce qui n’est pas une mince affaire – accompagnée de mouvements de bras synchronisés. Au moins, c’est efficace : mon rythme cardiaque s'accélère et je sens le rouge me monter aux joues.

Deuxième exercice : remonter les jambes en s’appuyant sur le bord du bassin. Rien de bien difficile, sauf qu’il faut enchaîner plusieurs sessions de quarante sauts. Et pas le temps de se reposer entre deux. Cette fois, c’est le souffle qui en prend pour son grade. Mais il finit par se stabiliser au fur et à mesure. Puis, encore quelques séries de course, fentes et moulinets de bras pour terminer les quinze premières minutes. Un échauffement assez intense et revigorant.

Un minimum d’efforts pour un maximum de résultats

La seconde partie du cours se déroule dans le grand bassin. C’est là que les exercices de modelage du corps commencent : longueurs en battements de jambes, planches maintenues sous l’eau pour faire travailler les bras… Le tout à une fréquence toujours aussi soutenue.

Mais je me surprends à effectuer ces mouvements avec plaisir et surtout, sans grande difficulté. "C’est là tout l’intérêt de l’aquagym", comme me l’expliquera plus tard Isabelle, une habituée. "Le corps est plus léger dans l’eau, donc l’effort est moins difficile. Mais la résistance de l’eau permet de décupler l’effet des exercices." L’idéal, quoi !

J’apprendrai en me renseignant que 30 minutes d’aquagym équivalent à 1h30 de gym terrestre, soit 600 calories dépensées. Cette activité renforce toutes les zones du corps : fesses, poitrine, taille, et même le dos. Une excellente affaire !

Aquagym cours

"Et les résultats sont visibles dès les premiers cours, s’enthousiasme Justine. Notamment au niveau de la cellulite." Éternel ennemi de la gente féminine… Voilà donc un moyen facile et efficace de s’en débarrasser.

Les derniers exercices se concentrent essentiellement sur les abdominaux. Les bras soutenus par les planches, il faut relever les jambes à l’horizontal et tenir la position pendant 30 longues secondes.

En plus de développer les muscles du ventre, l’instructeur nous informe que cette posture "favorise l’équilibre générale du corps, en tonifiant des zones peu utilisées dans la vie de tous les jours." Encore un bénéfice à long terme, en plus de l’augmentation du tonus, de l’amélioration du rythme cardiaque et de la circulation sanguine.

Bref, je sors du cours lessivée, mais persuadée d’avoir déjà une santé de fer ! L’aquagym, c’est aussi bon pour le moral…

Et le lendemain…

J’appréhendais un peu le lendemain et son lot de courbatures potentielles… Surprise : à part une légère sensation de lourdeur dans les jambes, je suis comme un sou neuf. Pas de douleur ni de raideur. Exactement ce que m’avaient prédit Hélène et Célia à la sortie du cours, avec ces précisions rassurantes : "Grâce à l’eau, il n’y a pas de risque de blessure ni de choc trop violent pour le corps."

Aquagym cours 2

Bref, j’ai trouvé là la perle rare : une activité sûre, efficace et sans douleur.

Reste le problème du bonnet… Mais à la vue des résultats, même les plus coquettes sauront passer outre !

Sources : guide-piscine.fr

© ASSU 2000 – octobre 2018

Inscrivez-vous à notre newsletter: