Partout, pour tous ASSU 2000, 1er courtier en assurance auprès des particuliers

Rappel IMMEDIAT

L’escalade pour développer son corps et son esprit

escalade-sport

Longtemps assimilé à l’alpinisme, l’escalade ne s’est imposée comme un sport à part entière que récemment. Pourtant, cette "activité de grimpe", haute en sensations, regorge de bénéfices pour le corps et le mental. Zoom sur les bienfaits de cette pratique qui rassemble chaque année de plus en plus d’adeptes.

Qu’est-ce que l’escalade ?

Comme son nom l’indique, le principe de l’escalade est de grimper. Ce sport peut se pratiquer sur différents supports : des falaises ou autres sites naturels, ou sur un mur d’escalade, une structure artificielle constellée de prises en résine, installée en salle ou à l’extérieur. Il existe également plusieurs formes d’escalade : libre, sur bloc, en Big Wall, en salle… Si la plupart nécessitent un équipement complet (corde, baudrier, mousqueton…), certaines s’effectuent au contraire à mains nues ! Une bonne paire de chaussons d’escalade demeure néanmoins l’accessoire indispensable.

Ouvert à tous, ce sport recrute ses premiers grimpeurs en herbe dès l’âge de quatre ans. Fin 2017, la Fédération française de la montagne et de l’escalade (FFME) comptait plus de 101 400 adhérents dans l’Hexagone. Ajoutez à cela de nombreux passionnés, qui n’ont plus besoin de passer par la fédération pour grimper. Mais pourquoi un tel engouement ? Probablement parce que l’escalade est un sport très complet, pour le corps et l’esprit.

escalade-pratique

Bienfaits pour le corps

L’escalade fait appel à de nombreuses aptitudes, à commencer par la force physique. Au fil de la pratique, le grimpeur développe sa musculature, notamment au niveau de ses bras et ses jambes. Il va aussi gainer ses épaules, son dos, ses mollets et sa ceinture abdominale. Avoir de bons muscles constitue donc un atout indispensable pour poursuivre la pratique et passer à un niveau supérieur. Mais ce n’est pas tout ! Le sportif apprend également à gérer l’équilibre de son corps : il devient plus souple, plus agile, plus endurant, et renforce ses capacités psychomotrices. Notez que l’escalade est aussi considérée comme l’un des sports permettant de brûler le plus de calories en peu de temps (environ 540 à 750 par heure), en raison de l’intensité avec laquelle elle sollicite muscles et concentration.

Bienfaits pour l’esprit

L’escalade ne permet pas seulement de se sculpter un corps tonique et musclé, elle fait également appel au mental. Concentration intense, anticipation, dépassement de soi sont autant de qualités mises en avant par ce sport. Le grimpeur apprend à s’autonomiser, mais aussi à prendre ses responsabilités vis-à-vis de ses acolytes, lorsqu’il tient le rôle de l’assureur (personne retenant le grimpeur à l’aide d’une corde pour l’empêcher de tomber). N’oublions pas que l’escalade reste un sport extrême. Les risques sont grands, et c’est la sécurité de tous ses participants qui est en jeu. En pratiquant ce sport, on apprend donc à avoir confiance en soi, en ses partenaires, à maîtriser ses émotions et économiser ses efforts. Au final, tout notre organisme est sollicité !

Et les risques ?

Attention aux blessures ! Une pratique excessive, un échauffement bâclé, un geste mal exécuté et vous risquez une luxation de l’épaule, une tendinite, une entorse, des blessures aux doigts, voire une chute (mais c’est encore ce qu’il y a de moins fréquent). Soyez très prudent lors de vos première séances, ne vous précipitez jamais. N’oubliez pas que l’escalade est un sport de patience.

sport-escalade

Les limites de l'escalade

L’escalade faisant appel à de nombreuses aptitudes physiques, tout le monde n’est malheureusement pas en mesure de pratiquer ce sport. C’est notamment le cas des personnes souffrant d’hernie discale ou de problèmes vertébraux, de pathologies articulaires comme l’arthrose, d’hypertension, de troubles du rythme cardiaque ou ayant subi un AVC (accident cardio-vasculaire), de diabète nécessitant la prise d’insuline, de troubles de l’attention et de l’équilibre, sans compter tous ceux qui ont le vertige bien sûr !

Sources : lemonde.fr, ffme.fr, mgc-prevention.fr, apa-sante.fr

© ASSU 2000 – Juillet 2018

Inscrivez-vous à notre newsletter: