Rappel IMMEDIAT

Location de vacances : 5 conseils pour éviter les arnaques

Vous avez des envies de villas au bord de la mer, et à bas prix ? Méfiez-vous, certaines annonces alléchantes cachent souvent des arnaques. ASSU 2000 vous donne 5 conseils pour vous en prémunir et passer de bonnes vacances, en mode farniente !

Les prix trop bas doivent vous alerter


On rêve tous de trouver la perle rare à moindre coût, mais ne vous laissez pas tenter par une offre locative à un prix dérisoire : c’est très souvent une fausse annonce, que des personnes mal intentionnées mettent en place.

Pour éviter de vous faire piéger : ne vous contentez pas de sélectionner une seule annonce. Comparez-en plusieurs, jugez les prix saisonniers pratiqués en fonction de la taille de l’habitation et du quartier en question.

Vérifiez si l’offre est viable

Là encore, la vigilance est de mise et c’est à vous de démêler le vrai du faux ! Heureusement il y a quelques points clés qui

    • téléphonez directement à l’annonceur, si le numéro est communiqué ;
    • Internet est un formidable outil, vous pouvez facilement vérifier si les coordonnées et l’adresse du logement en question concordent via Google Map et Street View, par exemple ;
    • les plateformes de location publient très souvent les témoignages des anciens locataires, analysez-les !

Exigez un contrat en bonne et due forme

 

La règle est simple : seul un contrat de location écrit vous engage. Rédigé en double exemplaire, et signé par les deux parties, le contrat doit mentionner tous les éléments relatifs au bien locatif (la surface, le nombre de pièces, les dépendances…), les dates de la location et le prix (avec les charges).

N’acceptez pas de verser un acompte, surtout lorsque le propriétaire vit à l’étranger, et vous demande votre RIB.

Établissez un état des lieux détaillé

De la même manière que le contrat, l’état des lieux doit être rédigé en présence du bailleur.

Attention : n’oubliez pas de relever les compteurs au moment de votre arrivée, et au moment de votre départ.

En cas de problème

Si le logement révèle des vices non signalés, qui empêcheraient l’usage normal et paisible de la location, l’article L.121-1 du Code de la consommation prévoit des sanctions pour le propriétaire. Ce dernier peut encourir jusqu’à 1.500.000 euros d’amende ainsi qu’une peine de prison de 3 ans maximum.

Dans le cas où il refuserait de vous rembourser la location, ou juste de baisser le montant de location, faites-lui part de votre désaccord : envoyez-lui une lettre recommandée avec accusé de réception. Vous pouvez même contacter un huissier de justice qui pourra lui-même établir un constat de l’état des lieux, et vous renseigner sur les démarches juridiques à suivre.

Sachez qu’ASSU 2000 vous propose une garantie responsabilité civile séjours et voyages ! Elle vous couvrira, pendant une durée de 3 mois, sur les dégâts que vous pourriez causer dans pendant vos vacances. Pour plus de détails rendez-vous ici.

Sources : legifrance.gouv.fr nouvelobs.com

 

© Euro-Assurance – Juin 2016