Rappel IMMEDIAT

Pensez au ramonage de votre cheminée !

L’hiver approche à grands pas, et si vous avez la chance d’avoir une cheminée dans votre habitation, il est temps de penser à son ramonage. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cet entretien.

Une obligation légale

Le feu qui crépite dans la cheminée, vous, pelotonné dans une couverture avec une tasse de chocolat… l’image est idyllique. Mais pour éviter qu’elle ne vire au cauchemar, il est indispensable de prendre soin de ses conduits de cheminée. Il s’agit même d’une obligation légale.

Le règlement sanitaire de votre département vous indique le nombre de ramonage a effectuer chaque année. Généralement, il est prévu deux ramonages par an pour les conduits de fumée en fonctionnement, dont un en période de chauffe. Renseignez-vous auprès de votre mairie pour connaître la réglementation en vigueur.

Qui doit payer le ramonage ?

Le ramonage est à la charge de celui qui utilise la cheminée, au propriétaire s’il est occupant, ou bien au locataire. Mais dans ce dernier cas, le propriétaire-bailleur doit bien s’assurer du bon fonctionnement et entretien de la cheminée, à chaque changement d’occupant.

Dans le cadre d’une copropriété, sachez que le règlement intérieur peut proscrire les feux de cheminées dans les parties privatives. Quant aux conduits desservant une installation collective de chauffage, ils doivent être nettoyés au moins deux fois pas an. C’est au syndic de contacter une entreprise spécialisée.

Le ramonage doit être réalisé par un professionnel qualifié reconnu par l’Organisme professionnel de qualification et de classification du bâtiment. Une fois le nettoyage fait, il vous remettra une attestation à conserver religieusement. Elle pourrait vous être demandée par votre assureur en cas de sinistre.

Quelle sanction en cas de défaut de ramonage ?

Si vous ne faites pas ramoner votre cheminée, vous pouvez être sanctionné d’une amende de troisième classe, pouvant aller jusqu'à 450 euros.

Mais au-delà de ça, en cas de sinistre, votre responsabilité civile, voire même pénale s’il y a des victimes, peut être engagée.

Que dit l’assurance habitation ?

Les dommages causés par un feu sont couverts par la garantie Incendie de votre assurance multirisques habitation, selon les modalités prévues dans votre contrat. Mais attention, si l’incendie a pour origine un feu de cheminée causé par un manque d’entretien parce que les conduits n’ont pas été ramonés, votre indemnisation peut être revue à la baisse.

Soyez donc vigilant !

 

Sources : ffsa.fr, pap.fr

© ASSU 2000 – Octobre 2016