Comment est calculé le tarif de l’assurance scooter ?

Comment est calculé le tarif de l’assurance scooter ?

Lorsque vous effectuez un devis d’assurance scooter, de nombreuses informations vous sont demandées. C’est normal : grâce à elles, les compagnies peuvent vous proposer un tarif parfaitement adapté à votre situation. Mais quels sont ces critères et que révèlent-ils ? Réponses.

illustration principale

Le profil du conducteur

Les questions posées par votre assureur n’ont pas pour but d’être indiscret, mais de cerner au mieux votre profil d’assuré. Cela concerne à la fois vos qualités de conducteur, mais également les risques que vous présentez.

  • Votre âge

Ce n’est un secret pour personne : les 18/25 ans représentent la part la plus importante des victimes d’accident de la route. Un fait qui se répercute fatalement sur les tarifs d’assurance scooter. Le risque de sinistres étant moins important chez les adultes, leurs cotisations sont souvent moins élevées.

  • L’ancienneté de permis

Pour conduire un scooter de 50cc ou plus, vous devez détenir un permis A ou B. Là aussi, l’ancienneté prime : si vous avez votre permis depuis plus de 3 ans, on considère que vous êtes plus expérimenté, et votre tarif sera plus bas. Mais attention, ce n’est pas parce que vous conduisez depuis des années que votre cotisation sera forcément peu chère. D’autres paramètres entrent également en compte…

  • Antécédents et bonus/malus

Lors de la souscription de votre assurance scooter, un relevé d’information émanant de votre ancienne compagnie vous est demandé (si vous avez déjà été couvert auparavant). Ce document recense tous les sinistres que vous avez subis ou occasionnés, et fait état de votre coefficient bonus/malus : un critère qui joue sur le montant de votre cotisation.

  • Le choix des garanties

Enfin, le montant varie également selon le type de couverture que vous choisissez. En toute logique, une assurance Tous Risques sera plus onéreuse qu’une couverture au Tiers. Les options aussi peuvent augmenter le tarif, comme la Garantie Personnelle du Conducteur (fortement recommandée par ASSU 2000, quelle que soit votre niveau d’expérience).

Le profil du scooter

  • Âge du véhicule

Plus un scooter est ancien, moins il a de valeur. L’assurer coûtera donc moins cher qu’un véhicule flambant neuf qui, en prime, aura plus de risque de se faire voler.

  • Cylindrée et catégorie

La puissance de votre deux-roues est également prise en compte. En effet, plus un véhicule roule vite, et sur des routes à grande vitesse, plus le risque d’accident grave est élevé. L’assurance sera donc plus onéreuse.

  • Le lieu de parking

Ce point concerne à la fois vous et votre scooter. En effet, on prend en compte la situation géographique de votre domicile, si vous possédez ou non un garage ou un parking sous-terrain, où vous stationnez sur votre lieu de travail (si vous l’utilisez pour vous y rendre)… Bref, tous les endroits où votre bolide va être garé afin d’évaluer le risque de vol et de dégradations

D’autres points peuvent également être étudiés, selon les compagnies d’assurance, comme l’usage du véhicule, le classement SRA, le fait de souscrire plusieurs contrats etc.

Vous savez désormais pourquoi les tarifs d’assurance sont susceptibles de varier d’un conducteur à l’autre.