Incendie : comment limiter les risques pendant l’été ? | ASSU 2000

Incendie : comment limiter les risques pendant l’été ?

La multiplication des vagues de sécheresse et les hautes températures augmentent chaque année le risque d’incendie. En prévention des départs de feu de forêt pendant l’été, ASSU 2000 vous livre ses conseils.

illustration principale

Des risques d’incendie bien présents

Plus de 33 000 hectares déjà brûlés en 2022

Le risque d’incendie n’est malheureusement pas nouveau en France et le nombre de feux de forêt ne fait qu’augmenter ces dernières années. En 2020, 3 200 incendies avaient fait brûler plus de 17 000 hectares, ce qui reste bien moins que l’année suivante, en 2021, où près de 30 000 hectares étaient partis en fumée. Et cette année, on estime que plus de 33 000 hectares ont déjà été brûlés depuis les derniers incendies de mi-juillet.

Un danger pour les années à venir

Selon les chercheurs de l’Inrae (Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement), le nombre d’incendies risque d’augmenter encore plus dans les années à venir. Et en plus de leur fréquence, leur intensité sera aussi décuplée.

Jean-Luc Dupuy, directeur de recherches à l’Unité de recherches Écologie des Forêts Méditerranéennes, estime que 90 % des feux de forêts seraient d’origine humaine (accidentel ou volontaire).

Ces incendies sont une menace pour les forêts, les champs et les habitations. Il est donc essentiel de prendre ses précautions et d’alerter immédiatement les pompiers en cas de fumée suspecte, même si celle-ci paraît minime.

Vigilance pendant vos vacances

Si cet été vous partez en vacances, gardez certains réflexes, surtout si vous partez dans le sud de la métropole où la sécheresse est plus propice à un départ de feu :

  • respectez les interdictions d’accès aux forêts ou autres zones boisées ;
  • ne fumez pas à côté des endroits secs et ne jetez pas votre mégot de cigarette dans la nature ;
  • ne faites pas de barbecue ou de feux de camp en zone boisée ;
  • n’organisez pas vous-même de feu d’artifice.

Bien entretenir son jardin

Selon le Service Public, 80 % des incendies sont déclenchés à moins de 50 mètres d’une habitation. Pour ne pas que le feu s’emballe, prenez vos précautions pour la végétation autour de votre logement.

Débroussaillez votre jardin

Débroussailler votre terrain permet d’enrayer la propagation du feu si celui-ci venait à se déclarer proche de votre habitation. Dans certaines régions françaises, où le risque d’incendie est le plus important, le débroussaillage est d’ailleurs obligatoire. C’est le cas en Nouvelle-Aquitaine, en Corse, en Occitanie et en région PACA, mais aussi dans les départements de l’Ardèche et la Drome. Pour savoir si débroussailler est obligatoire dans votre lieu de résidence, contactez votre Mairie.

Vous devez pouvoir débroussailler sur 50 mètres autour de votre maison et 10 mètres de chaque côté des chemins et sentiers privés. En cas de début d’incendie, cela permettra aux pompiers d’accéder plus facilement à la zone concernée.

Élaguez les arbres

De la même manière, les arbres et les arbustes doivent être correctement élagués. Aucune branche ne doit toucher de toiture, que ce soit la vôtre ou celle de vos voisins. Les arbres ne doivent pas être placés à moins de 3 mètres d’une habitation. Et évidemment, les branchages et autres déchets végétaux (herbes, feuilles mortes, aiguilles de pins…) ne doivent pas être brûlés : vous pouvez, à la place, les broyer ou les emmener en déchetterie.

Taillez les haies

Beaucoup de propriétaires font le choix d’installer des haies autour de leur propriété pour délimiter l’espace. Bien qu’esthétique, cette pratique permet au feu de se propager rapidement et en continu. Si vous en avez, prenez soin de bien tailler les haies et veillez à casser la linéarité pour réduire la vitesse de propagation en cas d’incendie. Vous pouvez aussi varier les espèces en choisissant des plantes plus résistantes au feu.

Optez pour des plantes résistantes

Toutes les plantes n’ont pas la même résistance face aux flammes. Pendant vos séances de jardinage, veillez à bien choisir vos fleurs, arbustes et plantes grimpantes. Selon l’Inrae, les plantes les plus tenaces et les moins inflammables sont le Pittospores et le Pyracantha coccinea. Au contraire, évitez la plantation de cyprès, de thuyas, d’eucalyptus, de conifères ou de végétaux épineux à proximité de votre habitation.

Les bons réflexes en cas de départ de feu

Si malgré tout un feu de forêt se déclare à proximité de votre maison, prévenez immédiatement les pompiers en appelant le 18 et en indiquant la localisation la plus précise possible.

Si vous êtes dans votre logement, adoptez les bons réflexes. Fermez tous les volets et bouchez les aérations. Placez des serviettes mouillées au bas des portes. À l’extérieur, protégez-vous au maximum et placez un linge humide sur vos voies respiratoires pour éviter l’intoxication à cause des fumées. Dans tous les cas suivez attentivement les instructions des secours.

Photo d'illustration : © Olivier-Tuffé - stock.adobe.com

Sources : LeParisien, service-public.fr, écologie.gouv.fr